Finance et marketing
Publié le 25 Août 2014 à 16h37 - 754 hits

5 étapes pour (mieux) innover !

Depuis de nombreuses années, les experts s’accordent à dire que la principale raison pour laquelle certaines entreprises échouent et d’autres connaissent un succès grandissant est l’innovation. En effet, de nombreux éléments donnent à penser que l’innovation est l’un des facteurs clés de succès (Key Success Factor en anglais ou KSF) par excellence. D’abord, les marchés évoluent de plus en plus vite, le cycle de vie des produits se réduit considérablement au fil du temps et les avancées technologiques progressent à grands pas. Les entreprises se doivent donc de trouver des stratégies toujours plus innovantes pour faire face à cet environnement en perpétuel changement. Ensuite, le consommateur est de plus en plus exigeant et attend davantage en termes de personnalisation, de nouveauté, de qualité et de prix. A ce constat, vient s’ajouter le fait que les produits sont de moins en moins différenciables. Pour répondre aux désirs des consommateurs, une attention particulière au développement de nouveaux produits au sein de toutes les entreprises (peu importe le secteur dans lequel elle opère) est indispensable (Boiral et Jolly, 1992). Enfin, la pression croissante et continue des concurrents incite les entreprises à concevoir de nouveaux produits de meilleure qualité. En effet, l’innovation est la clé de la compétitivité des entreprises puisqu’elle conditionne leur capacité à maintenir des avantages concurrentiels durables sur des marchés évolutifs (Porter).

Outre le fait d’être une composante essentielle de la compétitivité, l’innovation est aussi un facteur clé de la rentabilité des entreprises et par conséquent un élément important de la stratégie de l’entreprise. L’innovation permet aux entreprises d’augmenter leur productivité (innovation de processus), d’améliorer la qualité de leurs produits ou de leurs services et de développer des compétences clés au sein de l’organisation. C’est la raison pour laquelle, un rythme effréné s’impose à la totalité des entreprises pour le développement et le lancement de nouveaux produits sur le marché (Schmidt et Tomczak, 2009 ; Busch et Faure, 2007). D’ailleurs, un manque d’innovation rime bien souvent avec une diminution du chiffre d’affaires ainsi qu’un départ des « employés clés » (Key employees en anglais) de l’entreprise. Après ces quelques explications, on voit clairement que l’innovation est un processus de création de valeur indispensable pour stimuler la croissance de l’entreprise et assurer son développement. En effet, la maîtrise de l’innovation permet à certaines entreprises de pénétrer de nouveaux marchés alors que d’autres disparaissent faute d’avoir su se moderniser. Ainsi, le degré d’innovation des firmes d’une même industrie peut conditionner le niveau de barrières à l’entrée applicable aux entrants potentiels et d’ainsi déterminer les difficultés que les ceux-ci devront surmonter afin de pouvoir concurrencer les organisations déjà en place sur le marché. L’innovation est aussi un facteur déterminant de la croissance et des performances de l’économie. En effet, le rôle macroéconomique de l’innovation comme vecteur de croissance n’est plus à démontrer (Kondratiev, Schumpeter). L’innovation donne notamment naissance à de nouvelles technologies ou des nouveaux produits qui sont susceptibles de répondre aux enjeux mondiaux tels que ceux liés à la santé ou l’environnement. En transformant les modalités de productions des biens et de prestation de services, elle stimule la productivité, crée des emplois et contribue à améliorer la qualité de vies des citoyens (Innovation et croissance, OCDE, Novembre 2007). On comprend dès lors pourquoi le Marketing Science Institut considère les recherches sur les innovations comme prioritaires (MSI Research Priorities, 2008-2010).

5 étapes pour développer un nouveau produit/service (innover) 

1. Identification de l’opportunité

Définissez les marchés qui laissent entrevoir les meilleures opportunités pour l’entreprise et déterminez en minutieusement les limites (les frontières). Sélectionnez les marchés pour lesquels les prospects sont attractifs et qui correspondent au maximum aux capacités de votre entreprise  (organisational match en anglais). Pour évaluer l’attractivité des marchés choisis, référez-vous aux 7 critères présentés dans le tableau ci-dessous :

Une fois ces étapes correctement effectuées, demandez-vous quels sont les besoins des consommateurs appartenant à ces différents marché. Générez des idées, brainstormez !

2. Génération du concept

Sélectionner les opportunités offrant un potentiel intéressant et commencez à inclure vos clients potentiels dans le processus d’innovation. Question à se poser : Qui va consommer notre produit ? Quels sont les avantages du produit ? Quels sont les moments (et la fréquence) de consommation ?

3. Evaluation du concept

Evaluez et classez les différentes opportunités sur base de critère techniques, financiers et marketings. Après avoir évaluer la faisabilité du projet, testez votre concept auprès des consommateurs. Commencez à définir votre produit (value proposition), les ressources nécessaires (humaines, techniques, financières,…) au bon développement du produit.

4. Développement du produit/service

D’un point de vue technique : réalisez un planning, déterminer les deadlines à respecter. Prévoyez du temps pour développer des prototypes, les tester et les évaluer auprès du public cible que vous avez déterminé. Une fois le produit « validé », commencez petit à petit à le produire afin de le tester à plus grande échelle. D’un point de vue marketing : Préparez votre stratégie globale et développez votre plan marketing (business plan inclus). Envisagez les questions du service associé à votre produit, de son packaging, de sa marque, …

5. Lancement du produit

Commercialisez votre produit à petite échelle. Mettez en place le plan d’action prévu pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés (publicité, contrat, formation du personnel,…)