Finance et marketing
Publié le 2 Février 2017 à 16h41 - 3422 hits

Aucune hausse d’impôts prévue dans le Budget 2017

Aucune hausse d’impôts n’est prévue pour l’année financière 2017. Le conseil municipal compte sur les nouveaux habitants pour constituer son budget. Ce fut le premier débat sur l'orientation budgétaire pour l'adjointe aux finances, Olivia Sallé. Celle-ci a revu le taux d’intérêt de certains emprunts dans l’optique de diminuer les remboursements.

Par ailleurs, la promesse faite par le maire Luc Monnet réjouira certainement bon nombre de contribuables. Ce dernier a promis qu'il n'y aurait pas d'augmentation d’impôts cette année car les nouvelles habitations apporteront de nouvelles ressources. Toutefois, la Cour des comptes note une faille dans la collecte de taxes d’habitation et les taxes foncières.

4 milliards d'euros sont dépensés par l’état pour prélever les taxes foncières et d'habitation au nom des collectivités locales. D’autres éléments sont ajoutés à ce chiffre dont les cotisations. Ceux-ci ont été compilés par la Cour des comptes pour être ensuite remis à l’Assemblée nationale.

14% des effectifs de la Direction générale des finances publiques de Bercy et 17% de ses crédits sont consacrés au prélèvement des impôts locaux. Cette charge ayant une compensation partielle par des frais de gestion qui sont évidemment facturés aux contribuables, ont perdu leur vocation.

Afin de renflouer leurs finances, ces sommes sont souvent reversées aux collectivités, duquel l'État ne gardera qu’un million d'euros. L’argent récolté de ces impôts est utilisé au profit des locaux d'habitation pour les particuliers et les locaux professionnels pour les entreprises. Les valeurs locatives n'ayant pas été réévaluées depuis 1970 souffrant de retards d'actualisation.

Étant un sujet à la fois complexe et technique, le calcul des impôts n’est pas à la portée de tous. Pour vous éviter ce stress, il est possible d’avoir recours à un simulateur d'impots. Il s’agit d’un outil qui fait le calcul selon vos revenus.