Finance et marketing
Publié le 13 Janvier 2016 à 02h09 - 1313 hits

Loi Pinel : comment réduire ses impôts

Investir dans l’immobilier locatif sous la loi Pinel permet de bénéficier d’une réduction importante des impôts. D’autres avantages découlent également de cette loi. Cependant pour en bénéficier, vous devez respecter certaines conditions.

Une nouvelle loi sur l’investissement immobilier

Dans certaines régions de France se loger est très difficile quand vos revenus sont limités. Les logements sociaux sont très insuffisants et les investisseurs ne se bousculent pas dans ce secteur. Pour encourager des particuliers à investir dans l’immobilier et à mettre leurs biens en location à des prix plafonnés, différentes lois ont été adoptées par différents gouvernements Français. La loi Scellier, la loi Dufflot et plus récemment la loi Pinel, avaient les mêmes objectifs ou presque. En effet toutes ces lois sont des dispositifs qui devaient pousser les particuliers à investir massivement dans le secteur de l’immobilier locatif neuf, dans certaines zones déterminées. La loi Pinel remplace la loi Dufflot depuis 2014, ce dispositif a pour objectif la construction de 50.000 logements sociaux en France en 2015. Elle prévoit une réduction d’impôt proportionnelle au montant de l’investissement et à la durée de la location sociale qui peut être de 6, 9 ou 12 ans à tous les particuliers qui vont acquérir un bien immobilier à mettre en location sous certaines conditions. Quelles sont-elles?

Comment bénéficier d’une réduction d’impôt en loi Pinel

Pour bénéficier de tous les avantages liés à la loi Pinel, vous devez investir sous certaines conditions qui concernent la zone à investir, l’état du bien immobilier et son utilisation. En effet, pour bénéficier d’une défiscalisation pinel, vous devez acquérir votre bien dans l’une des zones classées Pinel. Le bien immobilier à acquérir doit être neuf ou à rénover ou en état de futur achèvement. Il doit bénéficier du label BBC 2005 ou respecter la réglementation thermique RT 2012. Il doit être loué comme résidence principale pendant une durée déterminée et en respectant des plafonds de loyers établis selon les zones Pinel. Votre investissement ne doit pas dépasser 300.000 euros et doit respecter d’autres conditions telles que le nombre de biens à acquérir par an (maximum 2) et respecter un plafond du prix de l’investissement qui est de 5.500 euros au mètre-carré de la surface habitable. Les niches fiscales doivent également plafonner à 10.000 euros. Comment calculer vos avantages fiscaux?

Les avantages fiscaux de la loi Pinel

Pour savoir de quels avantages vous bénéficier en réalité dans la loi Pinel, vous pouvez procéder à une étude en ligne gratuite et sans engagement en vous rendant sur le site Internet advantim-patrimoine.fr. Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt de 21% qui peut atteindre 63.000 euros et d’un abattement qui arrive à 100.000 euros sur les donations aux enfants. L’un des avantages les plus importants de cette loi est de pouvoir louer aux membres de votre famille et à vos proches.